Comment l’intelligence artificielle peut-elle assister le monde des médias ?

labsense_assister_monde_médias

Comment l’intelligence artificielle peut-elle assister les médias ? Voilà une question qui mérite d’être posée ! L’IA suscite autant de curiosité que de peur auprès du grand public. Pourtant, le monde des médias s’en est emparé et les salles de rédaction se félicitent de l’aide précieuse qu’elle leur apporte. Tour d’horizon de ses nombreux « coups de pouce »…

Assister les médias ? Première étape : faciliter la recherche documentaire

Épauler les journalistes dans leur recherche documentaire

Les algorithmes qui régissent à présent de nombreux volets de notre quotidien permettent également d’épauler les journalistes dans leurs recherches documentaires grâce à des solutions d’indexation et de classification heuristique.

Editorialiser plus vite ses données

Les techniques de « machine learning » et d’extraction de contenu permettent un accès plus rapide et plus pertinent aux sources et aux archives, déchargeant ainsi les secrétaires de rédaction et les journalistes des tâches les plus ardues et les plus répétitives.


Générer du contenu automatiquement

La notion de journalisme augmenté

L’IA pour les médias prend tout son sens avec la notion de journalisme « augmenté ». Elle décuple la puissance rédactionnelle du journaliste par la rédaction automatique de textes. En travaillant à partir de mots ou phrases clés, en repérant les tendances émergentes et les sujets les plus influents, en agrégeant des données disparates, de puissants moteurs de rédaction génèrent du contenu automatisé optimisé pour le SEO et la conversion.

Libérer du temps de rédaction à plus haute valeur journalistique

Objectif : réduire de façon substantielle la charge de travail des journalistes, les libérer de la rédaction de textes à faible valeur ajoutée tout en améliorant la qualité des contenus.

Analyser et traiter des données chiffrées : c’est encore cela assister les médias !

Traiter massivement la donnée pour produire l’information

C’est une autre tâche réputée ingrate, prise en charge par l’IA et ses solutions de traitement de « big data » : recenser, analyser et exploiter des masses de données (comme, par exemple, les 26 000 gigas des Panama Papers). Le traitement de ces données permet à l’IA de générer en des temps records, des actualités simples, des résumés d’événements sportifs, des résultats d’élections ou même des bulletins météo.

L’exemple de la météo

LabSense fournit ainsi – de manière automatisée – la météo locale d’une cinquantaine de villes pour le compte d’un grand média. Cette production quotidienne sous forme d’un texte descriptif + un visuel représente une masse de traitements fastidieux qu’assurent avec constance les robots rédacteurs.


Génération automatique de la météo pour la ville de Paris

Génération automatique de la météo pour la ville de Paris

Traquer les Fake News

Endiguer la menace des fausses nouvelles

Manipuler plutôt qu’informer, les fake news font parler d’elles ! Elles continuent de prospérer et nourrissent une défiance grandissante du public à l’égard des médias. Fort heureusement, les supports « sérieux » peuvent aujourd’hui compter sur l’IA, alliée ô combien précieuse dans cette croisade acharnée !

Détecter les modèles sémantiques suspects et fabriqués avec l’IA

L’intelligence artificielle permet en effet de détecter des modèles de mots présageant une nouvelle fabriquée de toutes pièces. C’est ensuite à l’Homme de vérifier… Et de statuer !

Effectuer un travail approfondi de vérifications

La première vague d’informatisation dans les années 90 avait considérablement facilité, grâce à internet, le travail de vérification des faits, des citations, des sources ou des images. Aujourd’hui, l’IA permet des gains de temps considérables ! Elle garantit une fiabilité des sources grâce aux recherches automatisées dans d’immenses bases documentaires.

Assister les médias par la veille des réseaux sociaux… Et leur alimentation.

Quand les robots rédacteurs vous soulagent

Se lever aux aurores pour se rendre sur les lieux d’un scoop a toujours stimulé les journalistes dignes de ce nom ! En revanche, passer des nuits à assurer la veille des réseaux sociaux pour traquer Le fait digne d’être relayé est nettement moins excitant… Tâche dont s’acquittent désormais les robots journalistes.

Des robot-rédacteurs pour alimenter les réseaux sociaux, vraiment ?

Ces mêmes robots, non contents de surveiller ce qui se dit sur les réseaux sociaux, sont également en mesure de les alimenter, respectant scrupuleusement les règles de publication propres à chacun d’eux : nombre de caractères, hashtag, lien court etc.


Pour conclure, soulignons que l’IA n’est pas là pour remplacer les médias ou les départir de leur identité. Elle est bien là pour les assister. Elle n’a pas vocation à se substituer aux « gens de presse », mais est à même de leur faciliter la tâche à bien des égards !
Soucieux du respect de toutes les déontologies professionnelles, LabSense met à la disposition des medias, ses solutions de TAL (traitement automatisé de langage) et de GAT (génération automatisée de textes). N’hésitez pas à nous interroger sur le sujet !


En somme l’IA peut :

  • Faciliter les recherches documentaires
  • Générer du contenu automatiquement
  • Analyser et traiter des données chiffrées
  • Traquer les Fake News
  • Effectuer un travail approfondi de vérifications
  • Assurer une veille des réseaux sociaux et les alimenter


Vous souhaitez en savoir plus 😍 ?


Posted on 1 avril 2019 in Blog, Lab-Sense

Share the Story

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to Top