Qu’est-ce qu’un « robot rédacteur » ?

Le terme « robot rédacteur » soulève de nombreuses questions. Quels sont les effets d’une telle technologie au sein de l’entreprise ? Remplace-t-elle les rédacteurs, les journalistes ? Quel rôle présumé pour ce robot-rédacteur ? Labsense creuse pour vous le sujet…

Du robot rédacteur au rédacteur augmenté

Aujourd’hui la production de contenu explose. Les marques comme les media doivent sans cesse innover et proposer de nouveaux contenus. Pourquoi le contenu est-il clé ? Le contenu établit le lien direct entre la marque et le consommateur. Il fait vivre la marque, exprime son identité, ses valeurs et « donne envie au consommateur ». Pourquoi l’impact SEO est-il clé ? Tout simplement car aujourd’hui le consommateur est « connecté ». Le marketing de contenu implique donc de penser ses textes, ses scripts, ses descriptions en intégrant le « device » ou support (ordinateur, smartphone, print etc). Dans cette perspective, le robot rédacteur s’appréhende comme une extension du journaliste. Nous parlerons ainsi plutôt de rédacteur augmenté. Par exemple, dans le cas des media, l’IA ouvre un nouvel horizon : celui de relayer plus de sujets en un temps record pour mieux épouser la demande de contenu. Les journalistes peuvent désormais déléguer les sujets peu épanouissants à traiter aux robots rédacteurs, tels que la rédaction de textes météo, d’horoscopes, de biographies, de résultats matchs…En effet, si ces sujets semblent banals de prime abord, ils sont pourtant essentiels et générateurs de trafic. En l’occurrence, un internaute qui consultent un site media pour un sujet météo consultera potentiellement l’actualité sur ce même site.

La roborédaction, une technologie intelligente

Les robots rédacteurs se basent sur les technologies d’intelligence artificielle. Pour pouvoir transformer une base de données en texte, il faut tout d’abord l’organiser. Les technologies de text mining telle que DIG IT permettent d’extraire et d’analyser les données pour les rendre exploitables. Une fois la data traitée, on peut utiliser une technologie de génération automatique de textes (GAT ou NLG, Natural Language Generation). Le robot rédacteur analyse des bases de données pour en faire des textes. L’analyse des données permet au rédacteur de les croiser et d’en tirer des conclusions pour enrichir les contenus produits. Il rend ainsi accessible des données peu exploitées ou peu lisibles.

La combinaison de l’expertise humaine et de la puissance de ces technologies permet donc d’obtenir des textes très qualitatifs à la fois variés et pertinents. La partie analytique du travail du robot rédacteur consiste quant à elle à mettre en valeur le rapport logique qui peut exister entre les données. Il n’interprète pas, il met en forme l’information contenue dans la data pour la rendre accessible sous la forme la plus pertinente possible.

Un outil de rédaction automatisée qui ne concurrence personne

Face à la multiplication des contenus à produire, le robot rédacteur est un atout majeur. Il prend en charge une grande variété de contenus et se met au service des media comme du e-commerce. Il permet de libérer les rédacteurs et les marketeurs de contenu des tâches à faible valeur ajoutée. La machine n’a pas vocation à formuler une opinion, proposer une expertise éditoriale ou faire une enquête. Son rôle principal est de produire des textes factuels les plus informatifs possible à partir des données qu’on lui fournit.

Pourquoi les textes issus de la roborédaction sont-ils utiles ? C’est très simple ! Ces textes factuels transmettent l’information brute sans délai que celle-ci soit interprétée et particulièrement si elle concerne une localité spécifique ou qu’elle est très spécialisée. Le robot rédacteur peut ainsi rendre accessibles des résultats sportifs à travers des brèves. Il est capable de traiter les courses hippiques ou encore le championnat de football national de n’importe quel pays pour lequel les ressources journalistiques sont indisponibles et le lectorat potentiel parfois important. En formulant des informations initialement présentées sous des formes très complexes, il peut également traiter des rapports financiers ou des indices de marché par exemple.

Les « robots rédacteurs » tels que SCRIBT peuvent ainsi produire de grandes quantités de textes en peu de temps et à moindre coût. Dans une langue irréprochable, ces contenus variés donnent du sens aux données. Ils
permettent une communication claire et efficace qui vient compléter l’offre des media traditionnels en décuplant leurs capacités de production.

Si vous êtes intéressé par les services d’un robot rédacteur à la pointe de la technologie, n’hésitez pas à nous demander une démonstration !

Posted on 8 février 2019 in Blog, Lab-Sense

Share the Story

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to Top